Des aides de l’état pour les activistes animalistes “extrêmes”? Les Australiens ont clairement dit “No!”

Un peu partout dans le monde des organisations prônent la fin de l’élevage, la disparition des animaux de rente, la remise au pas idéologique des éleveurs qui doivent être formatés formés manu-militari à de nouveaux métiers “qui respectent la vie” (ce n’est pas une blague : c’est ce que disent en substance des ouvrages antispécistes “de référence”).

Sous prétexte de la défense du bien-être animal, ces structures n’hésitent pas à s’affranchir des lois, à terroriser lâchement des éleveurs (et leurs animaux), et à exercer une menace constante et délibérée sur un mode de vie ancestral, qui bon an mal an et au moins sous nos latitudes, a permis de nous nourrir, génération après génération.

Sommes-nous prêts à renoncer à nos steaks, œufs, pulls en laine et bonbons au miel ? Certainement pas. Ces organisations le savent bien, et pour contrer ces réticences, elles avancent progressivement, investissant les écoles pour endoctriner les plus jeunes, organisant des opérations de communication toujours plus nombreuses et sophistiquées pour disséminer plus avant leurs idées mortifères.

Le pire ? C’est que certaines de ces organisations financent leurs opérations grâce à de l’argent exempté d’impôts. Et c’est précisément à ce sujet que l’Australie vient dire un retentissant “No!”

Reussir.fr dans un excellent article du 11 janvier relate la prise de position courageuse du gouvernement australien qui s’est engagé en décembre 2020 à ce que “…les groupes d’activistes extrêmes qui s’en prennent à des Australiens respectueux des lois ne puissent plus jouir d’exemption d’impôts…” et le Ministre de l’agriculture australien David Littleproud de continuer “…de nouvelles lois introduites par le gouvernement australien interdisent dorénavant les entrées illégales ou non autorisées, les dommages volontaires, le vandalisme et les menaces… Les voyous activistes qui croient pouvoir imposer leurs propres lois auront plus de peine à financer leurs opérations illégales, et c’est une excellente nouvelle pour les fermiers Australiens et leurs familles”.

Trouverons-nous le même courage politique en France ? Nous ne pouvons que l’appeler de nos vœux…

Informez-vous en temps réel

Click to access the login or register cheese
Share this

En cliquant sur "Accepter les cookies", vous acceptez les réglages des cookies que nous recommandons. Vous pouvez également choisir les cookies que vous acceptez dans la page consacrée à notre politique de confidentialité, visible ici : RGPD & Cookies

Réglages cookies

A l'avenir, vous pourrez toujours changer ces choix ici-même.

InterneCookies techniques et internes.

Réseaux sociauxCe site offre la possibilité de partager des contenus vers des réseaux sociaux, ou bien permet l'affichage de contenus multimédias en provenance des réseaux sociaux. Ces derniers peuvent charger des cookies tiers. Vous pouvez refuser ici l'ensemble de ces cookies, mais cela impactera probablement votre visite (ex. nos vidéos de recettes sont généralement hébergées sur YouTube). Réseaux sociaux susceptibles de charger un cookie tiers : Facebook, Instagram, Twitter, YouTube, Pinterest.

AutreAucun