Les militants animalistes sont-ils les “idiots utiles” des fabricants de viande de labo ?

C’est l’histoire un peu triste d’une manipulation à deux étages…

Tout d’abord, il y a celle mise sur pied par les organisations antispécistes, qui ont bien compris qu’elles ne convaincraient pas les Français en leur avouant qu’elles avaient pour projet de les priver de leurs pulls en laine, chaussures en cuir, bonbons au miel et autres steaks & saucisses.

Le cheval de Troie qu’elles utilisent est le “bien-être animal”, et sous prétexte de son amélioration, avancent leurs thèses abolitionnistes et extrémistes dans l’esprit des Français. Ma maman donnait chaque année quelques sous à l’une de ces associations, il a bien fallu que je m’y reprenne à 3 fois et que je rentre VRAIMENT dans les détails “Tu sais maman que ton association est CONTRE l’emploi des chiens d’aveugles car elle pense que ces toutous sont exploités contre leur gré ?” pour que le message finisse par passer. Si seulement les propriétaires d’animaux domestiques qui financent ces ONG savaient ce qu’elle pensent réellement d’eux…

Et puis, il y a la manipulation de ces associations et de leurs militants par des organisations encore plus retorses. Si si, c’est possible, même si c’est difficile à croire !

Un excellent article de la Cellule Investigation de Radio France (auteur Maxime Fayolle) s’intéresse de très près à ce que de nombreuses filières dénoncent depuis longtemps : un certain nombre de ces ONG antispécistes sont directement financées par l’argent des milliardaires de la Silicon Valley (mais pas que, regardez qui il y a derrière le RIP Animaux en France !).

Ces milliardaires ont lancé ces dernières années des startups qui ambitionnent de créer la malbouffe qui nous sera servie demain – sous leur contrôle exclusif, bien évidemment.

Il leur faut maintenant commencer à préparer les consciences, en poussant la population vers le véganisme et en savonnant la planche de la “vraie nourriture”, celle qui pousse dans la nature ou qu’on élève dans des élevages…

Et comment mieux préparer le terrain à l’arrivée de la “Frankenviande” qu’en finançant les ONG qui n’ont qu’un objectif – la fin définitive de l’élevage ?

Les ONG et leurs militants sont-ils conscients de cette manipulation ? A vous de juger…

Loïc Dumoulin, Éleveur de poules pondeuses dans la Somme

Pour découvrir cet article

Informez-vous en temps réel

Click to access the login or register cheese
Share this

En cliquant sur "Accepter les cookies", vous acceptez les réglages des cookies que nous recommandons. Vous pouvez également choisir les cookies que vous acceptez dans la page consacrée à notre politique de confidentialité, visible ici : RGPD & Cookies

Réglages cookies

A l'avenir, vous pourrez toujours changer ces choix ici-même.

InterneCookies techniques et internes.

Réseaux sociauxCe site offre la possibilité de partager des contenus vers des réseaux sociaux, ou bien permet l'affichage de contenus multimédias en provenance des réseaux sociaux. Ces derniers peuvent charger des cookies tiers. Vous pouvez refuser ici l'ensemble de ces cookies, mais cela impactera probablement votre visite (ex. nos vidéos de recettes sont généralement hébergées sur YouTube). Réseaux sociaux susceptibles de charger un cookie tiers : Facebook, Instagram, Twitter, YouTube, Pinterest.

AutreAucun